Méthode de production née au Japon et méthode Kaizen pour une production optimisée

Comment informatiser la plannification de la production ?

Actuellement, le planning de production de notre société fonctionne grâce à une personne experte et l'usine marche quotidiennement sous ses directives de production. Cependant, cette personne doit partir en retraite d'ici un à deux ans. Nous voulons tenter de transmettre son savoir-faire au personnel de la nouvelle génération mais les données sont tellement nombreuse que cela semble impossible. Dans ce cas, comment informatiser la planification de la production ?

Commencez par préparer les données informatisées et vérifiez leur validité.

La planification dépendant de l'expérience ou du savoir-faire du personnel pourra tôt ou tard entraîner une situation sans issue.

Jusqu'ici, j'ai souvent vu le cas où une usine dépendait de l'expérience et du savoir-faire du personnel. Dans ce contexte, il y avait quasiment toujours une personne qui était chargée de la planification et possédait un savoir-faire expert, l'exploitation de l'usine au quotidien était sous les directives de cette personne.

Par exemple, j'ai entendu parler d'un cas extrême : lors d'un congé maladie de cet expert, le personnel de l'usine se déplaça à son domicile pour demander les directives de production à son chevet, sinon l'usine ne fonctionnait pas... Cela paraît difficile à croire mais il s'agit bien d'un cas réel. Si cet expert part à la retraite d'ici peu, comme dans le cas de votre entreprise, l'usine risque de tomber dans une situation critique.

Il est tout à fait possible d'informatiser la planification de la production.

Auparavant, la planification de la production n'était pas un domaine aisé pour l'ordinateur en raison que celle-ci était traitée avec le savoir-faire et l'expérience humaine. De plus, à l'époque, le développement des logiciels de planification nécessitait des frais très importants s'élevant à plus de quelques dizaines de millions de yens pour leur paquetage et leur personnalisation. J'ai également participé à ce type de projet de développement.

Cependant, de nos jours, grâce à l'évolution des performances de l'informatique et de l'accroissement des logiciels traitant les données du savoir-faire, il est désormais possible d'élaborer l'architecture du système de planification de la production à des prix relativement abordables. Ci-dessous est présenté le schéma standard du choix et de l'introduction d'un planificateur. Ce schéma est réalisé d'après l'expérience de notre société.

Tout d'abord, créer une version prototype.

A la différence avec les comptes financiers ou les salaires, la planification de la production varie largement d'une usine à l'autre. Pour la première étape, il vaut mieux profiter d'une version d'essai des logiciels sous forme de paquetage. Réalisez ensuite votre planning propre à votre société en entrant les données comme suscité en Q2 afin de juger si le logiciel convient à votre cas.

Il existe naturellement des cas partiellement traitables ou non avec la fonction standard. Cependant, il vaut mieux éviter de commander un logiciel fait sur mesure, il nécessiterait beaucoup de temps et de frais et risquerait d'être incompatible avec vos autres logiciels sous forme de paquetage. Parfois, rechercher trop de perfection provoque l'échec de l'introduction de l'informatisation. Si un inconvénient partiel se présente dans le logiciel standard, ne pas utiliser cette fonction mais la compléter par une autre est une décision sage. Il existe des consultations pour l'introduction des logiciels de ce type si votre entreprise ne possède pas la compétence à juger par elle-même.

Elaborer l'interface avec les systèmes déjà existants.

figure 1
Figure 1 - Modèle de liaison entre les planificateurs de la production et le système existant. Grâce à ce lien, il est plus facile d'exploiter les projets programmés. Cet exemple associe les 4 éléments : données de commandes (1), données permanentes (2), directives de la production (3) et données de la réalisation (4). Grâce à l'utilisation de Microsoft Access, l'utilisateur établi un lien avec le système existant.

Lors de l'exploitation du système de planification, il arrive souvent de réaliser un lien avec les systèmes déjà existants (figure 1) ceci contribuant à une exploitation fluide et sans entraves. Actuellement, l'environnement informatique est avançé tel Microsoft Acess qui facilite la programmation par l'utilisateur lui-même. Ainsi, il est conseillé de développer les programmes périphériques telle l'interface qui coordonne les logiciels achetés.

De plus, du fait du développement des programmes périphériques par une société elle-même, cela lui procure des avantages : ainsi, la société peut stocker le savoir-faire plus efficacement et pourra gérer plus aisément et rapidement en cas d'ajout ou de modification des logiciels principaux.

Préparation des données réelles.

Habituellement, la préparation des données réelles nécessite un travail important. Selon les cas, il vaut mieux prévoir un à deux mois en déléguant cette tâche au personnel. Par exemple, afin d'établir les données permanentes de la nomenclature (existantes même pour MRP), le nombre peut dépasser quelques dizaines de milliers seulement pour les produits commandés. Afin de réaliser ce processus, il est peut-être utile de succéder aux données permanentes du système de gestion de la production déjà existantes, si celles-ci existent déjà. Dans tous les cas, il est préférable d'éviter la création de plus de deux données pour un objectif.

Test d'exploitation.

Après la liaison des données permanentes et des programmes périphériques au logiciel de planification, voici le stade du test d'exploitation. Il est préférable de prévoir également un à deux mois pour cette étape. Plus les données sont nombreuses et plus les tests à réaliser sont conséquents. Ainsi, il faut vérifier si les directives informatisées sont correctes par rapport à l'état réel sur les lieux et il peut se produire que les données soient trop tassées et irréalisables. Dans ce cas, il est nécessaire de régler les paramètres de la planification de manière à laisser de la marge de temps, etc. Concernant cette marge, il est possible de la diminuer au fur à mesure après l'activation du système informatisé tout en la coordonnant avec l'état réel du travail sur les lieux.

Maintenance.

Même la réalisation de ces étapes réussie et l'achèvement du système informatisé adapté parfaitement à l'état de l'usine, d'ici deux à trois ans, l'état de la production est susceptible de changer. Il est alors nécessaire de s'accorder à chaque modification en raison du risque de l'arrêt du système informatisé d'ici deux à trois ans. Les logiciels sous forme de paquetage se renforcent sans arrêt en se basant sur les avis ou les besoins des utilisateurs. Il faut actualiser le logiciel en s'adaptant à ces modifications à chaque fois et conclure un contrat de maintenance et de support pour une utilisation efficace à longue durée. Il est important que vous exposiez également votre avis auprès des fabricants de logiciels après l'exploitation réelle.

Laisser un commentaire

Rechercher dans le site

Syndicate this site (XML)